Download Du féodalisme au capitalisme : Problèmes de la transition, by Maurice Dobb, Paul M. Sweezy PDF

By Maurice Dobb, Paul M. Sweezy

Show description

Read or Download Du féodalisme au capitalisme : Problèmes de la transition, tome 1 PDF

Best french_1 books

Parlons espéranto : La langue internationale

L'espéranto, langue internationale présente dans plus de one hundred twenty can pay, est aujourd'hui une des langues les plus parlées du monde. l. a. communauté espérantophone, non contente de faire de l'espéranto une langue vivante, de compter de plus en plus d'espérantophones dont los angeles langue maternelle est l'espéranto, élabore progressivement une tradition transnationale (littéraire, musicale.

Systèmes d’information pour l’amélioration de la qualité en santé: Comptes rendus des quatorzièmes Journées francophones d’informatique médicale, Tunis, 23 et 24 septembre 2011

Ce quantity est consacré aux liens entre les systèmes d'information de santé et l'amélioration de los angeles qualité en santé, thème sur lequel ont porté les 14e Journées francophones d'Informatique Médicale qui se sont déroulées � Tunis, les 23 et 24 septembre 2011. Les meilleures communications détaillant les dernières avancées en matière d'application des méthodes de traitement de l'information aux données de santé ont été sélectionnées et regroupées en 6 chapitres :1) Représentation des connaissances et net sémantique ;2) Terminologies et vocabulaires contrôlés ; three) Fouille de données et extraction d'information ;4) publications de bonnes pratiques et décision clinique ;5) Interopérabilité et échange de données ;6) Utilisabilité et usages.

Additional info for Du féodalisme au capitalisme : Problèmes de la transition, tome 1

Sample text

A ce propos, il est important de reconnaître que le contraste entre les deux formes d'économie ne recoupe nulle­ ment celui entre ville et campagne. La production pour le marché, rurale aussi bien qu'urbaine, fait partie de l'économie d'échange. Ainsi l'importance relative de ces deux formes d'économie ne saurait être évaluée par le simple rapport de proportion entre la population urbaine et la population rurale. 58 siège de chaque " cour" importante, immobilisaient quel­ ques dizaines de serfs à fabriquer beaucoup plus mal que les artisans de la ville voisine les étoffes ou les outils d'exploitation ?

Ce fut la raison majeure de l'abandon de la terre, que Dobb considère, à juste titre, comme l 'un des fac­ teurs décisifs du déclin du féodalisme. Sans aucun doute, le développement de l'économie d'échange a eu d'autres effets sur l'ordre ancien, mais je pense que les quatre facteurs mentionnés ont été suffisamment importants pour assurer la destruction du système de production féodal. La plus grande effi­ cacité d'une production davantage spécialisée, le sur­ croît de profit réalisé lorsqu'on produit pour le marché et non pour l'usage immédiat, l'attirance du travailleur pour la ville : tous ces facteurs firent de telle sorte qu'il ne s'agissait plus que d'une question de temps pour que le nouveau système, une fois renforcé et capable de se maintenir, l'emportât.

Considérons maintenant l'abandon de la terre par les serfs. Sans aucun doute, ce fut une cause importante de la crise de l'économie féodale qui a caractérisé le XIV" siècle. Dobb suppose qu'elle était due à l'oppres­ sion des seigneurs, à cause de leur besoin d'augmenter leurs revenus, et qu'on peut l'expliquer comme un processus inhérent au système féodal. Mais a-t-il donné des preuves suffisantes 7 ? Je pense que non. Les serfs ne pouvaient quitter les manoirs, même si leurs maîtres devenaient de plus en plus exigeants, à moins de savoir où aller.

Download PDF sample

Rated 4.67 of 5 – based on 24 votes

About the Author

admin